La Femme du Vampire

Couverture La Femme du vampire

Louve

J’ai pris ce livre pour sa belle couverture et son titre « alléchant », mais j’étais loin de me douter que j’allais à ce point aimer l’aimer. Il m’a comblée, et je l’ai dévoré en une longue soirée. Il est parfaitement écrit, intéressant, triste, drôle, original, plein de suspens, bref, presque parfait !

La jeune Jasna, âgée de quatorze ans, vit avec ses six soeurs dans une cabane misérable, au crochet d’un père alcoolique et brutal. Celui-ci la vend à un homme de passage qui cherche une épouse pour son fils Danilo. Une fois le mariage célébré et la nuit de noce passée, Danilo ne touchera plus jamais la jeune fille. Une rumeur court sur ce dernier: serait-il un vampire ? La jeune fille suit plusieurs pistes et découvrira la vérité en même temps que le lecteur. Tandis que le mystère plane, elle rencontre un jeune bûcheron, Dusan, dont elle tombe immédiatement amoureuse. Mais lui aussi cache un sombre secret…

Le résumé donne envie, la couverture est belle et n’en dit pas trop, le texte, est… Détaillé, profond, vieux jeu aussi (un peu) et tout de même fluide.
Le seule chose qui m’a gênée un minimum, est le fait que l’on sente nettement la place de la religion dans l’histoire, mais également dans le texte et l’écriture. Bien sur, l’histoire aurait eu de mal a décollée sans cela, car nous somme à une époque où la croyance est sans  équivoque, mais, pour les gens comme moi, qui somme non-croyants, on peut se sentir un peu « exclus » de l’histoire. Là où l’auteure aurait pu faire court et simple, elle passe effectivement beaucoup de temps. Mais je dis ça d’un point de vue totalement respectueux évidemment. Bref, l’histoire est sincère et profonde. La jeune héroïne nous applique ses angoisses (la peur d’être enceinte, la haine de s’être fait trompée, l’amitié, l’amour, la crainte, la surprise et la joie (enfin pas tant que ça). Bizarrement ce n’est pas le vampire en lui même qui m’a intéressé, mais plutôt tous les petits secrets et mystères qui entouraient la créature. J’ai préféré m’attacher aux personnages que j’ai beaucoup appréciés, Jasna étant très « vraie » même si je la trouvais parfois un peu trop prudente et vive dans ses réflexions. Elle a tendance à aller un peu trop vite je trouve, et à se faire quelques fausses illusions. J’ai bien aimé la relation entre elle et Dilano, un mélange de haine, de mystère et d’attirance. J’ai aussi beaucoup aimé Dusan, et je n’avais pas du tout deviné son secret. Je suis contente que lui et Jasna s’entende et forme un si beau couple !!
Le vampire en lui-même n’est pas celui que je pensais, en fait, on ne peut pas deviner qui il est, et je trouve ça mieux.
A côté de cela il y a multitude de détails, des histoires de couples, des rumeurs , des problèmes, des morts, des vols, et des secrets. 

Un beau récit, qui nous plonge dans l’ancien temps, d’une façon très historique, là où les malédictions sont crues.

Note : 9/10.

Publicités

Commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s