Microphobie

Couverture Microphobie

Myrtille

Laos, Ouganda, Australie : partout dans le monde, des gens explosent, tels des kamikazes improvisés. A l’origine de cette terrifiante menace aléatoire, il y a le vrombissement d’étranges insectes de métal, un vaccin révolutionnaire contre le paludisme et beaucoup, beaucoup de vies gâchées. 
Au centre du maelström, Kowalski, inspecteur chargé de l’enquête, coincé à Rennes comme un coquillage à marée basse, entre deux ennemis que tout oppose : Gary Plyton, empereur de l’industrie pharmaceutique, et Duane Carter, génie des nanotechnologies.
Deux univers, deux manières de penser l’humanité, deux menaces. L’horrible bourdonnement ne fait que commencer…

Je ne vais pas y aller par quatre chemins : ce livre ne m’a pas plu. Et pas besoin de chercher plus loin que le résumé ou même le titre pour comprendre pourquoi. Ça ne vous fait penser à rien que j’ai lu récemment ? Le genre de lecture qui m’a pourri la vie pendant un mois, que je n’arrivais pas à avancer, que j’avais plus que tout envie d’abandonner, mais j’ai résisté (pour mon plus grand malheur) ? Eh oui, ce livre m’a terriblement fait penser à BZRK.

Toutes ces histoires de bestioles, d’insectes, de machines, de nanotechnologies, STOP, JE PEUX PAS (je sais pas en quelle langue le dire pour que vous compreniez à quel point). J’ai une réelle aversion pour ces choses, je m’en suis rendue compte avec BZRK et c’est pour ça que je me suis promise de ne plus lire ce genre de chose. Mais Microphobie fait partie de la sélection des Utopiales et j’étais obligée de le lire. J’ai eu terriblement peur d’y passer un temps fou mais je me suis forcée à me dépêcher pour pouvoir lire le 6e et dernier livre de la sélection après celui-là. Si j’ai eu du mal avec la première moitié, je me suis débarrassée toute l’autre moitié ce matin (courage, courage !).

Le résumé que je vous ai mis là haut est bien le résumé éditeur, mais ce n’est pas celui qui est sur la couverture, puisque, oh ! comme BZRK !, il n’y a pas de vrai résumé au dos du livre ; mais une pyramide de mots (dont « nanotechnologie »…). C’est durant la première moitié du livre – celle que j’ai eu du mal à digérer – que je n’ai pas pu m’empêcher de faire le rapprochement entre les deux livres. Tout d’abord, au delà du thème qui est plus ou moins semblable, le style m’a choquée ; parce que tout comme BZRK il s’agit de petites phrases sèches et saccadées (chose que je ne supporte plus très bien ^^).

Dans la catégorie « ressemblances Microphobie-BZRK », je peux également citer le placement de marque qui m’avait aussi insupportée dans BZRK. Des marques de voitures, de boissons, et d’autres encore plus ‘dérangeantes’. Je ne trouve pas ça agréable à lire, ça me fait toujours tiquer. Sinon, je n’ai pas non plus réussi à m’attacher aux personnages – mais dans ce livre je ne crois pas que ce soit le but.

Pourtant, la deuxième partie du livre – celle dont je me suis débarrassée en vitesse ce matin – est passée un peu mieux, question d’habitude peut-être. En fait, contrairement à BZRK qui est deux fois plus gros, là je voyais que la fin approchait et du coup ça m’a motivée. Au début je ne comprenais rien et je n’arrivais pas à rentrer dans le livre (tiens tiens, ça me rappelle quelque chose), et si lors de cette deuxième partie, ça n’était toujours pas ça pour « rentrer dans le livre », j’ai quand même réussi à m’accrocher un peu et à suivre. En soit, ce n’est pas inintéressant et j’en viens à me poser cette question : si je n’avais pas lu BZRK, aurais-je aimé Microphobie ?

En attendant, j’ai lu BZRK et comme je l’avais prédit, je serai fâchée un bon moment avec les livres du genre. Autant j’aime la science fiction, autant je crois que la science fiction « trop scientifique » n’est pas pour moi… Microphobie n’a donc pas trouvé sa place dans mon cœur. Vite lu, vite oublié (enfin j’espère, parce que comme vous pouvez le voir avec BZRK c’est pas tout à fait ça…)

Note : 3/10.

Utopiales : 5/6
Challenge de l’été : 7/9 

Malgré moi, après relecture, je m’en rends compte…

Publicités

Commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s