Enclave

Couverture Enclave, tome 1

Myrtille

Enclave était dans ma wish list avant même sa sortie et il attendait sagement son heure dans ma petite bibliothèque depuis fin juin.

Eh bien, Enclave est un coup de cœur.

« Les gens de l’ancien monde semblaient obsédés par les objets dont le seul but était d’être jolis. Pas d’être utiles. »

J’ai abordé ma lecture en pensant qu’elle serait très plaisante et je m’attendais en effet à un petit coup de cœur pour cette dystopie que je pensais on ne peut plus banale. Et finalement, plus ça avance plus c’est original. Il est cependant difficile de vous expliquer sans spoiler (mais je vais y arriver, no worries !).

« Ici, les lois avaient une vraie raison d’être. Elles nous sauvaient la vie. »

Dans l’enclave, Trèfle vient d’atteindre l’âge de se faire baptiser, et ainsi d’entrer officiellement dans le groupe qu’elle convoite depuis toujours. Les habitants sont en effet répartis en trois groupes qui définissent leurs occupations. Il y a les Géniteurs, qui donnent vie aux enfants et s’en occupent jusqu’à leurs baptêmes. Ils doivent être beaux, en bonne santé et sans aucune tare physique pour transmettre les bons gènes à leur descendance. Il y a ensuite les Ouvriers qui fabriquent le nécessaire vital à l’enclave (outils, médicaments…). Et enfin, il y a les Chasseurs, ceux qui s’aventurent dans les tunnels infestés de Monstres à la recherche de nourriture. C’est à ce dernier groupe que Trèfle vient d’être intégrée.

« Un bon Chasseur se devait de respecter l’instinct de son coéquipier, même si c’était un imbécile égocentrique. »

Dans ce futur sombre, on ne vit guère bien vieux. « Dans l’enclave où je vivais, l’homme le plus âgé avait 25 ans. Il avait le visage flétri, et ses doigts tremblaient au moindre effort. » Mais selon les Aînés, la vie Au-Dessus n’est pas meilleure, loin de là. L’air y serait irrespirable, la pluie continuelle acide et meurtrière, bref, un enfer sur Terre qu’il valait mieux éviter en se cantonnant à l’enclave sombre et à ses alentours de plus en plus dangereux. Tout ceci, c’est la version des Aînés. Et connaissez-vous une dystopie où les aînés disent la vérité ?

 « Le monde entier est comme le rasoir de Chrome. Il nous coupe et nous recoupe, et on saigne sans cesse, sans aucune raison. »

C’est donc en quelque sorte dans une quête de la Vérité avec un grand V que Trèfle se lance, accompagnée par Del, son coéquipier qui a choisi de s’exiler à ses côtés. Ils doivent désormais survivre seuls dans les tunnels, apprendre à se connaître et à se supporter, livrer leurs secrets et découvrir ceux de l’autre…

« Tout. Je veux tout savoir. J’en ai marre des mensonges et des semi-vérités. Je veux tout comprendre. »

Vous l’aurez peut-être compris, j’ai vraiment adoré ce livre. Je me suis parfaitement imaginée les décors et l’univers (je ne sais pas spécialement pour quelle raison précise mais j’étais vraiment, vraiment dedans !). L’écriture permet de s’attacher aux personnages, de ressentir pleinement ce que ressent Trèfle. Parfois les héroïnes des dystopies peuvent finir par être agaçantes (elles ignorent tout et sont souvent naïves au départ), mais Trèfle ne m’a pas du tout énervée et je ne l’ai pas du tout trouvée agaçante, je l’ai vraiment comprise. Enclave est de ces livres qui dès qu’on les posent nous crient « NON ! Rassied-toi et continue de me lire ! ».  Ce que je vais aller m’empresser de faire avec le second tome que j’ai acheté hier ! J’espère y trouver les réponses à mes nombreuses questions…

« J’aurais aimé trouver toutes les réponses à nos questions dans un seul livre, mais je pris conscience que c’était impossible. » (So did I)

Note : 10/10.

Challenge de l’été : 9/9 

Publicités

Une réflexion sur “Enclave

Commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s