Enclave, tome 2 : Salvation

Couverture Enclave, tome 2 : Salvation

Myrtille

Si le tome 1 a été un coup de cœur, je me demande comment je peux qualifier celui-ci. Encore meilleur que le précédent, nous y découvrons la civilisation dans laquelle Trèfle, Del, Bandit et Tegan ont été (plus ou moins bien) accueillis.

En effet, dans le premier tome, Trèfle et Del sont remontées à la surface. Le monde d’Au-Dessus est forcément très différent, et si les souvenirs de Del étaient embrouillés et que les choses ont un peu changées, ça a été une totale découverte pour Trèfle. Elle a dû s’acclimater au vent, à la lumière et à la chaleur du soleil, tenter de passer à autre chose que ce monde sous-terrain qu’elle ne reverrai plus… Je passe les détails, mais ils ont rencontrés Bandit et Tegan qui se sont intégrés à leur troupe. Tous les quatre sont partis à la recherche d’une civilisation ayant survécu à ce que la Terre avait subit, vers le nord. Tous leurs espoirs étaient reposaient sur cette supposition, de ce que le père de Del lui avait confié et qui pouvait tout aussi bien n’être qu’un fantasme.

Il s’est avéré que cette civilisation existe bel et bien. Il s’agit de Salvation, un village qui a éradiqué toute forme de technologie avancée et qui repose sur des principes religieux. Les idées ancrées dans la tête des habitants ne risquent pas de changer de si tôt, les erreurs du passé n’ont été oubliées par personne, et les préjugés sont très forts. La vie à Salvation est bien plus calme et libre que tout ce que Trèfle a pu connaître. Le couple l’ayant accueilli la traitent comme leur propre fille et lui témoignent tout l’amour qu’elle n’a jamais eu. Cependant, or de ce cercle familial nouveau et étrange pour elle, elle ne s’intègre pas bien et comme je l’ai dit, les préjugés ont la vie dure à Salvation. Trèfle la Chasseuse n’existe plus que dans le secret de la nuit, car se promener en pantalon pour une fille n’est pas convenable, passer du temps avec un garçon s’il n’est pas son mari n’est pas convenable, se battre lorsqu’on est une fille, ce n’est pas convenable. Autant vous dire que ce qui est convenable ou non, Trèfle s’en fiche pas mal. Mais elle est déjà contente qu’on ne la jette pas hors des murs de la ville… C’est pourquoi, afin de ne pas éclipser la Chasseuse en elle et de ne pas perdre ses réflexes, elle s’entraîne la nuit aux côtés de Bandit. Et qu’en est-il de Del ?…

Eh bien justement ! Dans ce second tome où la guerre n’a en premier lieu plus sa place dans la vie de Trèfle, ses sentiments jusqu’alors refoulés prennent alors de l’importance… et bien plus qu’il n’en faudrait. Elle perd peu à peu son innocence et se met à comprendre enfin certaines choses qui lui passaient au-dessus de la tête. C’est un peu elle-même qu’elle découvre, elle apprend à connaître Trèfle la Fille, Trèfle l’Amoureuse. Mais elle se rend aussi compte qu’elle est Trèfle la Chasseuse, envers et contre tout…

L’univers d’Enclave est riche et travaillé (je me répète dans toutes mes critiques de dystopies, mais pour moi un réel travail doit être réalisé derrière l’univers, et ici on le sent très bien). Les Monstres qui s’opposent à nos héros évoluent dangereusement. L’auteure en dit assez pour qu’on se pose tout un tas de questions mais laisse le flou sur de nombreux points qu’elle assure développer dans le troisième et dernier tome. D’ailleurs, parlons-en de ce tome 3 ! Il n’y a eu que deux mois d’écart entre la sortie du 1 et du 2, mais par contre, le 3 sort en 2014… C’est terriblement long :-(

Par ailleurs, après avoir terminé Salvation, j’ai eu la chance d’avoir une discussion de deux heures avec l’auteure sur Twitter ! J’étais juste ravie. En plus, c’est elle qui est venue me parler, puisque moi je l’avais juste mentionnée dans un tweet en disant que j’avais terminé son livre mais sans m’adresser à elle !

Je savais que les noms étaient différents en version originale, et elle m’a appris qu’il en était ainsi dans toutes les traductions d’Enclave. Je m’explique : en version française, les héros s’appellent Trèfle et Del. Dans la version américaine, c’est Deuce et Fade. Et Trèfle s’appelle Trebol en espagnol (Ann Aguirre est mexicaine) ! Elle m’a dit que d’après elle, le tome 3 est le meilleur de la trilogie (j’ai hâte de le lire pour confirmer !). Trèfle est son personnage favori, et elle préfère le couple Trèfle/Del à Trèfle/Bandit (comme moi !). Je lui ai demandé si elle avait une date plus ou moins précise pour situer l’époque du roman (on sait que c’est dans un monde post-apocalyptique, mais il n’y a pas de date précise) et elle m’a répondu qu’elle préférait ne pas se prononcer.

Elle m’a même dit que j’étais une lectrice intelligente \o/ Oui je me la pète parce que j’ai parlé à une de mes auteures favorites et oui vous pouvez vous moquer

On compare souvent son livre à Hunger Games (de toute façon, on compare toutes les nouvelles dystopies au best-seller de Suzanne Collins – ce qui m’insupporte au plus haut point – mais je vais éviter de m’étendre sur le sujet parce que je peux criser pendant des heures). Donc, comme on compare souvent son livre à HG, je lui ai demandé si elle l’avait lu. Et c’est bien le cas, mais après avoir écrit Enclave. Elle a également vu le film, et elle a adoré les deux.

Je suis vraiment ravie d’avoir pu lui parler, c’est toujours enrichissant d’interagir avec un auteur (surtout quand il s’agit d’un auteur qui a écrit l’un de vos livres préférés !).

Parce que oui, Enclave est vraiment l’une de mes sagas favorites, et je ne regrette pas le moins du monde de l’avoir acheté !
Dans l’attente d’un tome 3 qui s’annonce des plus prometteurs…

Note : 10/10.

Publicités

2 réflexions sur “Enclave, tome 2 : Salvation

    1. Je crois qu’on a beaucoup de goûts en commun, et un grand nombre de tes coups de cœurs sont les miens !
      Ouiii j’adore les auteurs accessibles comme ça, qui répondent à leurs lecteurs lorsqu’ils sont présents sur les réseaux sociaux (honnêtement ; ceux qui parlent souvent en répondant peu à leurs fans, je ne les comprends pas très bien ^^ Dans ce cas, autant tenir un blog ou je ne sais quoi puisque les « réseaux sociaux » servent par nature à échanger \o/)
      Merci pour ton passage :-)

      J'aime

Commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s