Coldtown

Couverture Coldtown

Slurpy

Dans un futur pas si lointain, la population vampire pullule, contraignant les autorités à mettre en place des zones de quarantaine appelées Zones froides pour tenter de juguler l’épidémie. À l’intérieur de ces ghettos, vampires et humains, prédateurs et proies, cohabitent dans une perpétuelle orgie sanglante. Mais les portes des Zones Froides ne s’ouvrent que dans un sens : l’entrée est définitive. Et lorsque certains vampires s’en échappent, c’est pour le pire, et pas du tout le meilleur… Après une soirée trop arrosée, Tana se réveille entourée des cadavres de ses amis. Les seuls survivants du massacre ne sont autres que son ex, le désespérément sexy Aidan, et un mystérieux garçon aux yeux rubis assoiffé de vengeance. Tana n’a qu’une solution pour leur résister et survivre : se rendre au cœur de la cité dépravée. Entrer dans Coldtown.

Comme le spécifie ce résumé, l’humanité est menacée par les vampires, et dans un souci de sécurité, les autorités ont mis en place des zones de quarantaines, les Zones Froides. Mais… Qu’est-ce que les vampires ?

Ont-ils toujours été là, cachés au regard des humains ? Et s’ils n’existent pas depuis toujours, quelle est la cause de leur soudaine apparition ? Quand ? Où ? Comment ? Pourquoi ? Tant de questions qui ne trouvent pas de réponses durant la lecture. L’auteure survole le sujet, sans tenter de l’approfondir.

« La question fondamentale au sujet des vampires : Que sont-ils ? Des victimes d’une affection ou des démons ? Des humains tombés malades qui mériteraient d’être soignés dans des hôpitaux ? Ou les cadavres de nos chers disparus qu’anime une force ténébreuse que nous ferions mieux d’essayer de détruire ? »

Merci. Nous savons désormais que personne dans cette histoire ne possède d’explication à propos des vampires. Merveilleux. MAIS PEUT-ÊTRE CE PARAGRAPHE AURAIT-IL MIEUX TROUVÉ SA PLACE AU DÉBUT DU LIVRE QU’À LA FIN ?

Un chapitre sur deux correspond aux souvenirs de l’héroïne, Tana. Cette construction présent/passé n’a pas manqué de me faire occasionnellement perdre le fil, déjà que je n’accrochais pas. De plus, quel est l’intérêt d’entrecouper le présent par de si nombreux souvenirs, si ces derniers sont pour la plupart inutiles ? Je vous le demande.

Il est généralement difficile, voire impossible, d’apprécier une histoire lorsque ses protagonistes sont détestables, fades, immoraux, sans intérêt, etc. Eh bien, les seuls personnages que Coldtown présente sont de cette sauce. Tous autant qu’ils sont. Leurs réflexions et leurs actions sont la majeure partie du temps totalement insensées !

Aucun des évènements n’est logique et justifié (dans le sens où les personnages vont aller quelque part, dire ou faire quelque chose, SANS QUE CE SOIT LOGIQUE, CENSÉ, OU QUE L’ON SACHE POURQUOI), et comme le schéma narratif et les raisonnements des personnages n’ont strictement aucun sens, il est difficile de comprendre quoique ce soit. De même, des personnages sortent de nulle part mais personne ne se pose aucune question. Rien que le «  »but de l’histoire » » est une réserve de whatthefuckisme : « Tana n’a qu’une solution pour leur résister et survivre : se rendre au cœur de la cité dépravée. Entrer dans Coldtown. » Ah oui comme ça ? La fille elle sait pas trop quoi faire, alors elle s’invente un prétexte qui tient pas debout pour aller dans les Zones Froides.
WTF (ron weasley)
MAIS SI TU VEUX MA PETITE. Aucune logique, mais c’est pas grave, on va faire avec.Tout dans ce récit se réduit à du n’importe quoi. Vraiment.

SPOILER Attendez, on peut aussi parler de Gavriel, ce vampire fou et sanguinaire (ha, ha ! un vampire sanguinaire ! étonnant !) qui prétend que « Tana et lui c’est une histoire parce qu’elle est la première personne à l’avoir aidé »… MÉ WSH? C’est bien beau tout ça MAIS C’EST TELLEMENT PAS CRÉDIBLE ! Il ne la connais pas, et elle non plus d’ailleurs. Quelle pseudo-shistoire-d’amour pitoyable. /

Coldtown est un livre tiré par les cheveux et dépourvu de logique, de style, d’imagination et d’intérêt.

Note : 3/10.

Publicités

4 réflexions sur “Coldtown

  1. Je dois dire qu’on sent ta frustration dans cette chronique :) Perso, le fait que certains chapitres sont d’un autre point de vue que celui de Tana ou que l’auteur ne livre pas toutes les clefs sur les vampires dès le début m’a plu. J’aime bien quand l’auteur laisse planer un peu de mystère, nous laissant l’opportunité de faire notre propre opinion :) Où je te rejoins, c’est que j’ai senti l’intrigue « flotter » à plusieurs moments, et que je n’ai pas accroché à la romance entre Tana et Gavriel (trop instantanée pour moi ^^) J’espère que ta prochaine lecture te plaira mieux ;)

    J'aime

    1. Merci pour le commentaire ;) Je dois dire que je ne suis pas particulièrement frustrée d’avoir 1 livre sur 50 que je n’aime pas trop. C’est bien plus amusant à critiquer (euh, désolé si ma réaction paraît bizarre). Au bout d’un paquet de livres parfait, j’ai l’impression horrible de me répéter donc d’un côté, heureusement que Coldtwon existe (j’aurais jamais cru dire ça).
      PS : Navrée, je ne répond pas vraiment à ton commentaire ^^
      PS2 : Ma frustration apparente est surtout due au fait que je n’arrive pas à exprimer ce que’ je pense ! ;)

      J'aime

Commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s