Un Monde Pour Clara

CHRONIQUE DE LOUVE ET SLURPY

Couverture Un monde pour Clara

« Les plus beaux rêves engendrent parfois les pires cauchemars. »

Louve

Coup de cœur ♥

Aujourd’hui je vous retrouve pour une chronique qui portera sur un livre que j’ai eu à Noël et qui a été pour moi un véritable coup de cœur, je veux bien sur parler de ‘Un Monde Pour Clara’ !

Quand j’ai commencé cette dystopie, je ne savais pas du tout à quoi m’attendre. Les premières pages ne m’ont pas réellement plu, et j’ai donc eu un peu peur de ce que j’allais découvrir par la suite. J’ai donc été agréablement surprise par le déroulement de l’histoire, qui prend une tournure mouvementée, pleine d’action et de rebondissements et très bien maitrisée par l’auteur, qui insert beaucoup de détails sur la vie des hommes et le décor dans lequel Diane (l’héroïne) avance. 
Voici un petit résumé, l’initial, que je trouve particulièrement beau :

« Ensemble, ils rêvaient du meilleur des mondes.
Un monde plus beau. Plus pur. Un monde parfait.
Et pourtant, ce monde n’est pas celui qu’elle espérait. »

Personnellement, quand je lis ça, j’ai tout de suite envie de tourner les pages du livre et de découvrir son histoire ! Mais ; comme il est vague, je vais vous en faire un autre : (attention, peut-être quelques petits spoilers)

Diane et Léo ont tous deux perdus un être cher suite à une explosion nucléaire. Ensemble ils manifestent contre la pollution et les consuméristes. Mais au cours d’une manifestation où Diane se fait interviewer, elle est touchée par une balle anti-émeute, et tombe dans le coma.

Elle se réveille dix ans plus tard dans un monde où tout a changé.
Les consuméristes sont partis et les écologistes ont prit le pouvoir. A leur tête, Le Géophile. Paris a été rebaptisée Néo-Lutétia. Dans cette ville, tout est parfait. Les gens cultivent sur leur toit, il n’y a plus de voitures, et une technologie nouvelle fait fonctionner la cité. Diane croit vivre un rêve éveillé. Mais, elle est aussi très attendue par tous les citoyens, qui la voient comme la fille de Gaia. Mais très vite, Diane se rend compte que tout n’est pas si parfait.  Et il suffit de sortir de la capitale pour s’en rendre compte !

J’ai vraiment a-d-o-r-é !! L’écriture tout d’abord, est magnifique. Poétique et très détaillée, sans que cela devienne lassant. Le récit est à la troisième personne, mais l’auteur se base essentiellement sur les pensées de Diane, qui parle parfois mentalement avec sa sœur défunte, Clara, ce qui m’a un peu étonnée au début, puis je m’y suis habituée. J’ai trouvé cette relation très intéressante.

En parlant de relation, je voudrais dire un mot sur celle de Léo et Diane. Non, au départ ils ne sortent pas ensemble, même si, à deux reprises ; Diane évoque l’ambigüité de leur relation. C’est vrai qu’ils auraient pu former un couple dès le départ mais je pense  que ça aurait entravé la suite, car c’est assez compliqué au niveau des sentiments pour Diane puisqu’elle découvre un nouveau monde, où elle est considérée comme une idole et où tout le monde doit mériter de vivre. Mais, je me tais, vous verrez par vous-même pour ce qui est de leur relation affective.

Ce que j’ai beaucoup aimé aussi, c’est que les personnages et l’évolution de leurs points de vue étaient très prenants et très intéressants ! En effet au début, Diane est une adolescente timide, qui s’efface pour laisser Léo en avant, elle se cache un peu derrière lui, est n’a pas trop d’assurance et elle est renfermée sur elle-même, mais, au fil du livre, elle se découvre et devient plus mature. Elle a des opinions plus marquées et un vrai but. Elle devient beaucoup plus à l’aise, elle ose dire ce qu’elle pense, elle passe à l’action ! J’ai adoré la seconde Diane ! Celle qui ose et qui défend les plus faibles. Je l’ai vraiment beaucoup aimé ! J’ai  très souvent été d’accord avec elle, par rapport à ses réflexions ; je trouve ses actes plutôt réfléchis et censés !

Léo lui, est plus complexe, et c’est plus difficile d’avoir une opinion très fondée puisque l’auteur ne s’étend pas sur ce qu’il ressent lui.
En tout cas, c’est un personnage qui m’a partagé !

En bref, une dystopie très intéressante et originale puisqu’elle n’est pas basée sur une rébellion ou une révolte générale mais plutôt sur l’évolution et le parcours d’une jeune femme qui se retrouve confrontée à des choix cruciaux.
Ce qui m’a changé également des autres dystopies que j’ai pu lire, c’est que le sujet du livre est un sujet très actuel ce qui m’a permis de me mettre très vite en situation.

Juste splendide.

Note : 10/10 !!

Slurpy

J’étais surtout curieuse de découvrir ce que cachait cette jolie première de couverture… Je crois que je ne m’attendais pas tellement à ça.

Mon léger problème a bien été que : je n’étais pas assez « dans l’histoire » à mon goût. (Et pourtant si ! Mais non… C’est bizarre, je trouve qu’à la fois j’étais bien dans ma lecture etc, et pourtant je trouve également que c’est le contraire – c’est un coup à s’embrouiller toute seule ça).

J’ai trouvé l’histoire un peu courte, j’aurais aimé qu’il se passe plus de choses, particulièrement vers la fin où quelques rebondissements bonus n’auraient pas été de trop. En revanche, j’ai beaucoup apprécié la façon dont le récit se termine. Une fin qui laisse croire à une suite ? Sûrement…

Je dois avouer que Diane est une héroïne très intéressante à suivre, surtout qu’elle change beaucoup au cours du récit. De manière générale, les personnages de ce livre sont vraiment bien.

SPOILER Diane, dont la jumelle -Clara, donc- est morte, ne cesse de répéter que sa sœur était la meilleure des deux, qu’elle savait tout faire alors que ce n’était pas le cas de Diane. Cela aurait pu donner un côté un peu dramatique à la situation si ce n’était pas aussi souvent répété (et ça en devient alors agaçant, à croire que Clara avait eu une bénédiction complète à sa naissance alors que Diane souffre de toutes les tares du monde !). Le personnage faisait trop… parfait, or les gens parfait n’existent pas, donc dans ce cas-là soit Clara est vu d’un œil absolument pas objectif par sa sœur, ou alors le personnage est montré sous son meilleur côté et ça fait… faux. /

Le style de l’auteur est juste excellent. Les nombreuses métaphores qui parsèment les pages de ce livre sont ma-gni-fique ! L’écriture a rendue ma lecture très agréable, malgré le fait que je n’étais pas tellement dans l’histoire.

Comme le disait Louve, les sujets traités sont assez actuels, et engendrent des tas de réflexions intéressantes qui prêtent à débat.

« Aimer la nature, ce n’est pas détester les hommes. »

Et si je m’étais peut-être attendue à quelque chose d’un tout petit peu plus long, cela n’en reste pas moins une jolie lecture, que je conseille.

Note : 9/10

Publicités

2 réflexions sur “Un Monde Pour Clara

Commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s