Fangirl

Fangirl

Myrtille

Ceci n’est qu’un détail mais il me semble nécessaire de préciser que j’ai lu ce livre en ebook (sur mon téléphone – pas l’idéal hein ?), ce dont je n’ai pas du tout l’habitude (c’est d’ailleurs la première fois, car lorsque ça m’arrive il s’agit de relectures). Mais puisque c’était le seul moyen de me procurer Fangirl, je l’ai fait quand même. Ce serait mentir de dire que je m’y suis habituée et que ça n’a rien changé, mais bon, pour une fois… ;)

Je suis moi-même une fangirl, ce qui explique l’intérêt qu’a éveillé chez moi ce titre lorsque je l’ai découvert pour la première fois. J’ai voulu savoir ce qu’il cachait, mais il n’existait alors qu’en VO. J’ai donc abandonné l’idée jusqu’à ce que je découvre avec grand plaisir qu’il est paru en VF il y a un mois !

Cath est fan de Simon Snow. 
Okay, le monde entier est fan de Simon Snow… Mais pour Cath, être une fan résume sa vie – et elle est plutôt douée pour ça. Wren, sa soeur jumelle, et elle se complaisaient dans la découverte de la saga Simon Snow quand elles étaient jeunes. Quelque part, c’est ce qui les a aidé à surmonter la fuite de leur mère. 
Lire. Relire. Traîner sur les forums sur Simon Snow, écrire des fanfictions dans l’univers de Simon Snow, se déguiser en personnages pour les avant-premières de films.
La soeur de Cath s’est peu à peu éloignée du fandom, mais Cath ne peut pas s’en passer. Elle n’en éprouve pas l’envie. Maintenant qu’elles sont à l’université, Wren a annoncé à Cath qu’elle ne voulait pas qu’elles partagent une chambre. Cath est seule, complètement en dehors de sa bulle de confort. Elle partage son quotidien entre une colocataire hargneuse qui sort malgré tout avec un mec charmant et toujours collé à ses bottes, son professeur d’écriture inventée qui pense que les fanfictions annoncent la fin du monde civilisé, et un camarade de classe au physique alléchant qui a la passion des mots… 
Mais elle ne peut s’empêcher de s’inquiéter à propos de son père, aimant et fragile, qui n’a jamais vraiment été seul. Pour Cath, la question est : va-t-elle réussir à s’habituer à cette nouvelle vie ? 
Peut-elle le faire sans que Wren lui tienne la main ? Est-elle prête à vivre sa propre vie ? Ecrire ses propres histoires ? 
Et veut-elle vraiment grandir si c’est synonyme d’abandonner Simon Snow ?
.
.

Simon Snow est le Harry Potter de ce monde. Sept livres, tous adaptés au cinéma, des millions de fans et des dizaines de milliers qui y consacrent leur vie. Vous l’aurez compris : Cath est de ceux-là. Voilà un extrait du livre qui explique globalement ce que signifie être une fangirl. Il résume parfaitement la vie de Cath (… et la mienne, accessoirement !)

« Aimer Simon Snow n’est pas une activité solitaire ou que l’on exerce une fois par an lors d’une convention : pour des milliers de fans de tous les âges, aimer Simon Snow est plus qu’une passion, c’est un véritable mode de vie. »

En plus de cela, Cath se considère comme une véritable nerd, ce qu’elle définit elle-même comme étant une personne qui préfère les mondes fictionnels au monde réel. Pourtant, il s’avère qu‘elle ne va pas pouvoir passer ses années de fac ni sa vie entière dans sa chambre, roulée en boule sous sa couette avec son ordinateur et se nourrissant exclusivement de barres protéinées à la myrtille (ui oui, à la myrtille !). Elle va devoir quitter son cocon, découvrir de nouvelles choses (de véritables choses), et vivre ses propres expériences au lieu de les faire vivre aux personnages de Simon Snow qu’elle anime dans ses fanfictions.

« J’ai peur de tout, littéralement. Et puis, je suis barrée. Tu penses peut-être que je suis un peu dingue, mais la vérité, c’est que tu ne vois que la partie légèrement émergée de l’iceberg. Sous ce masque de gentille handicapée sociale légèrement névrosée se cache une authentique bête de cirque. »

En commençant le livre, je m’attendais vraiment à un récit à la première personne. Le roman terminé, je ne comprends toujours pas le choix de l’auteure, étant donné que l’on suit exclusivement Cath et que ce type de narration nous plonge moins rapidement dans son univers. Il m’a donc fallu un peu de temps pour m’y faire, puis je me suis laissée prendre au jeu. Je me suis terriblement identifiée au personnage de Cath, à son côté nerd et fangirl évidemment, mais aussi à ses pensées en général, à ses craintes, et même à son rapport aux autres alors que les miens sont vraiment différents. Et même là où je ne vis pas encore ou ne vivrai probablement jamais ce qu’elle vit, j’ai su la comprendre. La seule chose qui m’a agacée chez Cath, c’est cette distance qu’elle s’obligeait à maintenir à l’égard de Lévi, en dépit de leurs sentiments à tous les deux.

« – Tu ne trouveras jamais un mec qui te ressemble totalement…
Notamment parce que celui-là ne quittera jamais sa piaule. »

Avant de parler de la romance, je tiens à aborder un point qui focalise l’attention de Cath, outre Simon Snow : il s’agit de sa sœur jumelle, Wren. Comme dit dans le résumé, cette dernière veut prendre ses distances avec Cath et profite sans limite de sa vie d’étudiante, laissant tomber sa sœur qui le vit très mal. Pourtant, si Wren est détestable lors du premier semestre ; une fois que l’on sait ce qui a bouleversé l’enfance des deux sœurs, on se met à la comprendre et à l’apprécier (en même temps, c’est à ce moment-là que Wren se rend compte qu’elle ne peut pas se passer entièrement de Cath).

Venons-en donc à la romance. Tout d’abord mise en place au goutte à goutte, distillée entre les lignes, elle m’a énormément plue. Cath est handicapée par sa difficulté à s’attacher et avec « les rapports humains-humains », mais Lévi est patient (très patient) et toujours présent pour elle. J’ai adoré les joutes verbales entre eux, j’ai adoré chacun des moments qu’ils ont partagé ensemble, j’ai adoré ces séances lectures que Lévi a su utiliser pour laisser la confiance de Cath s’installer. Il l’a aidée à concilier la vraie vie et les mondes de fictions, et je ne peux m’empêcher là de voir un message ; qu’il est en effet possible de combiner les deux…

« Cath détestait cette façon qu’il avait de distribuer ses sourires à tout le monde sans distinction, comme si cela ne lui coûtait rien, comme si ses réserves de bonne humeur étaient infinies. »

La fin de l’histoire me laisse un goût d’inachevé, je ne trouve pas que ce soit une véritable fin et ça me gène. Je n’y ai pas cru quand ça s’est terminé, je me suis dit « Quoi ??? »
Toutefois, l’épilogue est juste magnifique, il m’a profondément touchée car au-delà des mots de Cath qui frappent en plein cœur, il montre qu’elle a essayé d’évoluer et qu’elle y est parvenue haut la main. Encore un message que je prends pour moi…

En conclusion : malgré un début légèrement difficile avec en cause une narration mal choisie, malgré une fin frustrante et une histoire en elle-même peut-être pas si exceptionnelle, Fangirl est un immense coup de cœur grâce à la jolie romance qui m’a séduite et surtout grâce à l’héroïne en laquelle je me suis totalement reconnue.

Ce fût une belle lecture que je conseille évidemment aux lecteurs de fanfiction, mais aussi aux fans d’une saga quelconque (Harry Potter notamment, pour ne pas la citer) qui comprendront le désir profond de Cath de ne vouloir, pour rien au monde, abandonner les personnages avec lesquels elle a grandi.

Je vous redirige vers la critique de Jess qui a un avis sensiblement identique au mien et qui a exprimé à merveille tout ce que je n'ai pas su dire.
Publicités

6 réflexions sur “Fangirl

  1. Ça alors, quel hasard qu’elle mange en plus des barres à la Myrtille :P Bien que je ne sois pas une Fangirl à proprement dit (bah… En tout cas, je ne sais pas ^^), ce livre me fait pas mal envie :) Je l’ai demandé pour ma fête !

    J'aime

Commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s