Soeurs Sorcières, tome 1

Soeurs Sorcières, tome 1

Slurpy

Cate, Maura et Tess vivent dans une Angleterre imaginaire de début du XXè siècle. À dix-sept ans, les femmes doivent normalement choisir entre se marier ou rejoindre les ordres. Mais les trois sœurs sont sorcières. Si quelqu’un le découvre, les Frères les enverront à l’asile ou les feront disparaître, comme toutes les autres.
Depuis la mort de leur mère, Cate vit dans la peur, avec la mission de protéger ses sœurs. Mais ses dix-sept ans approchent et tout s’accélère : son ami d’enfance la demande en mariage, alors qu’un autre jeune homme fait chavirer son cœur ; une gouvernante leur est imposée et il est aussi question d’une prophétie.
Cette prophétie viserait des sœurs toutes trois sorcières : l’une d’elles serait la sorcière la plus puissante de tous les temps. Mais la prophétie dit autre chose, de bien pire encore…
Et bientôt, Cate doit se rendre à l’évidence : malgré tout ses efforts, le danger se referme sur elle et ses sœurs comme un étau…

Ce qu’il faut savoir, c’est que si c’est dans une Angleterre autre que celle qui existait au XXè que se déroule l’histoire, le langage n’en est pas moins différent. La manière de s’exprimer oralement des personnages ne fait donc absolument pas naturel. Bien évidemment, dans le contexte, c’est tout à fait normal, et même si au départ j’ai eu du mal à me faire aux vouvoiements, j’ai fini par m’y habituer. Au final, il n’y a que Catherine, Maura et Teresa qui se tutoient entre elles (heureusement d’ailleurs, je ne sais pas si j’aurai supporté sinon !).

Le titre de ce livre est tout de même Sœurs Sorcières, alors il faut bien parler de ces dernières ! Je les ai trouvé toutes trois touchantes, chacune à leur manière…

Maura, quinze ans ; flamboyante, tant à sa chevelure qu’à son caractère. Indomptable, incontrôlable, elle voue une passion aux livres. Au début de ma lecture et au vu de sa description, je me suis dit que ce serait sans doute la sœur que j’apprécierai le plus. Pourtant, ce n’est pas le cas : Maura est insupportable par moments, même si je l’ai parfois apprécié.

Tess, douze ans ; précoce, adorable, douée, incroyablement intelligente et perspicace. Sa façon de tout comprendre, de décrypter si facilement les émotions sur le visage des gens, c’est un des ses traits qui la rende extrêmement attachante. C’est de loin la sœur que je préfère !

Enfin, Cate, presque dix-sept ans ; elle possède un véritable don pour la jardinage et adore le grand air. L’amour qu’elle porte à ses sœur et sa détermination à les protéger sont touchants. Mais elle doit porter chaque jour qui passe le lourd poids de ses responsabilités…

« Je suis lasse de m’efforcer d’être tout à la fois : jeune fille parfaite, mère de remplacement, enfant digne des attentes de son père, future épouse avenante.. Rien de tout cela n’est ce que je désire être ! Je n’ai qu’un seul désir : être moi, Cate. »

Le récit est mené de son point de vue (à la 1ère personne), et j’ai beaucoup aimé la manière dont elle décrit les choses, les gens (par exemple, quand elle qualifie le rire de Maura de « rire en cascade »).
Cate est forte et courageuse, elle fera tout pour protéger ses cadettes. Même quand des choix terribles s’imposent à elle, elle choisit la sécurité de ceux qu’elle aime, alors que ce à quoi elle est contrainte la déchire. SPOILER Je parle surtout de son choix ultime, quand elle est obligée d’intégrer l’ordre des Sœurs, et elle ne le fait pas par plaisir, mais pour sauver Tess et Maura /
Cate est d’autant plus un personnage génial à suivre puisqu’elle n’est pas du tout naïve, et qu’elle se remet elle-même en en question, sa manière de penser et ses actes.

« C’est moi qui aurait dû être arrêtée, pas elle. Pourtant, je remercie le ciel de l’avoir désignée, elle, et pas moi. Quel genre de personnage cela fait-il de moi ? »

Dans la totalité du pays où vivent Cate, Maura et Tess, les Frères ont le pouvoir. À une époque, ils ont renversé les sorcières, qui dirigeaient le pays. Depuis, chacune d’entre elles est traquée.
Pour les Frères, les femmes sont des êtres faibles, qui peuvent être corrompues à tout moment par le Diable. Elles ne méritent pas le savoir, doivent juste être des filles sages, puis des femmes obéissantes et dévouées à leur mari (ou à l’ordre des Sœurs). Dans cette société, être une femme est dangereux ; être une sorcière l’est encore plus. Une femme qui en aime une autre est condamnée à la prison à vie. Une sorcière aussi. Une femme qui tient sa propre boutique, sans mari, est suspectée de sorcellerie. Une femme parlant toute seule également. Bien des innocentes sont arrêtées, et les personnes possédant réellement des pouvoirs sont rarement prises.
S’il le pouvaient, les Frères interdiraient aux femmes de parler. De lire. De marcher. De comprendre. De respirer.
Mais il existe certaines personnes qui leur tiennent tête, certaines femmes qui sa battent pour leurs libertés. J’espère que ce point sera développé dans le prochain tome.

« Certaines choses valent qu’on prenne des risques, non ? »

Je crois que je ne m’attendais pas à quelque chose d’aussi ‘profond’ : l’auteure a privilégié la réflexion et tout ce qui touche le psychisme des personnages (surtout des sœurs, en réalité) sur l’action. Si cela aurait pu me déplaire, ça n’a pas été le cas, parce que le tout été joliment tissé, bien écrit et très intelligent.

Une histoire riche en rebondissements que je conseille vivement et, qui sans être un coup de cœur, m’a beaucoup plu.

Note : 9.5/10.

Publicités

2 réflexions sur “Soeurs Sorcières, tome 1

  1. Je ne connaissais pas l’histoire de ce roman avant de lire votre article et j’en avais entendu beaucoup parlé. Coïncidence je l’ai même commandé en anglais parce que je trouvais la couverture magnifique ! Et tout cas j’ai hâte de le lire maintenant.

    J'aime

Commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s