The Mortal Instruments, tome 2 : La Cité des Cendres

Couverture La Cité des Ténèbres / The Mortal Instruments, tome 2 : L'Épée mortelle

Myrtille

Si j’avais adoré le premier tome, lu il y a une dizaine de mois, il m’avait malgré tout semblé plutôt long et j’ai eu un peu de mal à m’y plonger. Autant dire tout de suite que celui-ci a comblé toutes mes attentes ; et malgré le temps que j’ai laissé passer depuis ma découverte de la saga, je m’y suis replongée avec une facilité presque déconcertante.

Le Monde Obscur est en émoi depuis le meurtre mystérieux d’un loup-garou survenu devant le Hunter’s Moon, l’un des repères de lycanthropes les plus fréquentés de New York. Du côté des Chasseurs d’Ombres, l’Inquisitrice, une femme insensible et austère, est dépêchée par l’Enclave pour s’emparer de l’Institut : Valentin est de retour et une guerre sanglante se prépare. Pris dans la tourmente des événements récents, écartelés entre coeur et raison, Clary et Jace se lancent à corps perdu dans la lutte sans merci qui oppose les défenseurs du bien aux orées du mal. Une lutte qui les mènera des souterrains de la Cité Silencieuse aux eaux sombres de l’East River…

Cassandra Clare, à partir de ce second volet, a eu le don de m’immerger complètement dans son univers que j’ai pris un immense plaisir à redécouvrir. Explorant davantage encore la nature des Chasseurs d’Ombres et des Créatures Obscures, ce tome m’a passionnée bien plus que le premier avant lui.

La relation Clary/Jace est complexe et c’est tellement croustillant à suivre ; non non, je ne pouvais pas trouver un autre adjectif. Cela dit, leur attitude est frustrante pour nous lecteur, dans ce jeu aux airs de je t’aime moi non plus
Simon est davantage mis en avant et un certain événement va venir bouleverser sa vie pour de bon (comme si découvrir le monde des Chasseurs d’Ombres n’avait pas suffit !)
Le Jace arrogant et si sûr de lui que nous connaissions se craquelle peu à peu pour céder la place à un jeune homme bien plus vulnérable… Pour citer Alucine, « Nous avons affaire à un Jace qui se cherche et dont la splendeur, l’humour et la fragilité rayonne dans la majorité du roman ».

Rempli de révélations, ce second volet dans lequel je me suis plus encore attachée à ces personnages se révèle être un coup de cœur et n’invite qu’à se jeter sur la suite.

Note : 10/10.

Publicités

Une réflexion sur “The Mortal Instruments, tome 2 : La Cité des Cendres

Commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s