Seuls au Monde

seuls-au-monde-emmy-laybourne_4416503-L

Louve

Premier tome de la trilogie au résumé particulièrement attirant.
Et je l’ai enfin, ahahaha ! Et je ne suis pas déçue ! Enfin, soyons clairs :
Ce n’est pas un chef-d’œuvre, mais c’est un livre agréable à lire et à l’écriture particulièrement fluide. En tout cas, l’idée est bien pensée, bien trouvée, et un minimum originale. DONC cette critique sera… Positive, évidemment !

La fin du monde arrive un jour comme les autres. Une pluie de grêlons, une tornade toxique… Et un petit groupe d’enfants coincé dans un centre commercial. Ils doivent s’isoler de tout, des autres, et même de l’air ambiant.
Car dehors, l’air contamine les habitants, et selon leur groupe sanguin, ils sont plus ou moins dangereux.
Dean et son frère, Alex, prennent vite leurs marques. Dean s’occupe bien des enfants mais il est surtout le cuisinier du centre commercial.
Mais sont-ils vraiment en sécurité, et… combien de temps peuvent-ils rester ?

 L’idée, comme je l’ai dit plus tôt, est franchement bien. Ça attire tout de suite, et le livre est bien organisé. L’écriture n’a rien d’exceptionnelle, mais elle est fluide, et maitrisée. Sans avoir beaucoup de descriptions, on s’imagine parfaitement ce qui se passe, les personnages et leurs occupations.

J’ai adoré les enfants, leurs petites remarques, leurs sentiments. Ils sont trop mignons !

Mais, il y a quelque chose d’assez incompréhensible. Le manque de panique.
Enfin bien sûr, il y en a un peu, au début, et puis elle s’évapore, ou du moins elle n’est pas décrite. Je ne sais pas si c’est fait exprès, ou non, mais en tout cas, ça manque un peu. Je veux dire, c’est la fin du monde, alors paniquez, quoi !
Je veux dire… Ça peut ressembler à Gone, l’idée du moins, même si Gone c’est pour moi, beaucoup mieux.

J’avoue que je ne sais pas trop quoi dire pour ce livre. J’aimerais pouvoir juste dire : Il est bien ! Voilà.
Mais je crois que ce n’est pas vraiment ce que l’on me demande.

Alors cherchons quelque chose à dire…

On pourrait se dire que, un centre commercial, ce n’est pas assez dramatique. Mais le fait qu’ils aient nourriture et n’importe quoi d’autre à porté de main est étonnamment efficace et réussi.
Personnellement je pense que *attention théorie !* les enfants vont peut-être prendre trop confiance et mourir d’une overdose de sundae. HUM.

Soyons sérieux.

Tout aurait très bien put se finir ainsi, d’ailleurs c’est ce que l’auteur nous pousse à envisager avec son écriture un peu trop légère ; mais la fuite toxique d’une base militaire et les nombreux ouragans/ tremblements de terre/ tempête rajoutent une pincée d’apocalypse et de danger omniprésent.

L’idée des groupes sanguins est originale et les quelques attaques (ou visites) de fous furieux rendent l’ambiance quelque peu oppressante et angoissante.
Bon point pour l’ambiance.

Les personnages ont tous quelque chose de particulier, un caractère bien à eux, ce qui est relativement fort, sachant qu’il y a quatorze personnages.

Il y a deux groupes : les « grands », c’est à dire les lycéens, Astrid, Braeden, Josie, Dean etc… et les « petits », c’est à dire les collégiens, enfants de primaire, maternelle et même crèche : Ulysses, Chloe, etc… (Oui, j’avoue je n’ai pas le lire sous la main et je ne me souviens plus bien des prénoms)
Les Grands s’occupent des plus jeunes, ce qui les met dans une position de « parents », ce qui est assez amusant et attendrissant.
Car forcément, des liens se créent entre adolescents et petits enfants.*sooo cute*

La fin, (oui cette chronique sera courte, désolée), est inattendue, enfin à mon avis !) et particulièrement bien conçue, bien tout ! Je n’en attendais pas mieux !

SPOILER La totalité des enfants décident de quitter le centre commercial, mais Dean et Astrid et une petite fille, décident de rester dans le magasin, car l’air ambiant les agressent en les rendant agressifs. Et au dernier moment, les jumeaux (de jeunes enfants) les rejoignent ! C’est inattendu, mignon et totalement à la dernière minute ! /

En résumé, une très bonne base, dans l’idée, (que j’apprécie vraiment. Ce côté claustrophobiant, c’est super !) et dans l’écriture, un peu d’action et bien d’autres choses, comme quelques bribes d’amour naissant et de la jalousie, mais aussi de l’amitié et de la peur, tout cela ficelé avec une bonne dose de crainte et de doutes
Un bon livre, que je vous conseille. La suite semble encore mieux, et l’action plus au rendez-vous.
À suivre…

Note : 8,75/10

Publicités

3 réflexions sur “Seuls au Monde

  1. Tu me donnes encore plus envie de lire ce livre que j’avais déjà repéré auparavant. En tout cas, ta chronique est très réussie et j’ai été tenté de lire le spoiler mais je me suis retenue. (:

    J'aime

Commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s