Sous le signe du Scorpion

CHRONIQUE DE MYRTILLE ET SLURPY

Couverture Sous le signe du scorpion

« Certains concourent pour gagner, d’autres pour survivre. »

Myrtille

Sur les conseils de deux amies pour qui il était un coup de cœur, j’ai demandé Sous le signe du scorpion à mon anniversaire il y a quelques mois déjà, et j’ai eu l’occasion de le lire pendant les dernières vacances.

Chaque année au mois de novembre se déroulent les courses du Scorpion. Les cavaliers doivent tenir le plus longtemps possible sur leurs dangereuses montures, des chevaux de mer cannibales. Assez longtemps pour avoir une chance d’atteindre la ligne d’arrivée… et survivre. Sean Kendrick, 19 ans, tente de nouveau sa chance cette année, bien décidé à arriver le premier. Puck Connolly, quant à elle, n’aurait jamais imaginé participer un jour à la course. Mais le sort en a décidé autrement, et elle se retrouve malgré elle propulsée dans la course, à laquelle aucune autre femme n’avait encore participé. L’enjeu est grand pour ces deux adversaires que tout oppose sauf leur désir commun de remporter le plus grand des prix : la vie.

Je ne sais pas trop à quoi je m’attendais, mais plusieurs choses m’ont perturbées. J’avoue donc que j’ai d’abord essuyé une petite déception. Plus que tout, le fait de ne pas parvenir à situer l’histoire dans le cadre spacio-temporel m’a vraiment gâché une bonne partie de la lecture, je ne sais même pas pourquoi j’en ai fait une obsession à ce point ; mais ne pas savoir m’a réellement embêtée. Et puis, je ne suis pas parvenue à me faire une image de ces chevaux de mer assassins. J’étais donc plutôt hors de l’histoire et de son univers étrange…

Lire la suite