La 5e Vague, tome 2 : La Mer Infinie

Myrtille

La 5e Vague ayant été pour moi un immense coup de cœur, je ne vous raconte pas mon état à quelques jours de la sortie de ce second tome. Le jour J arrivé, je me suis jetée sur mon lit dès le retour de la librairie et j’ai lu les trois quarts du bouquin dès la première soirée (en voilà un autre de dévoré !). Contrairement à la grande majorité des avis lus sur la toile jusqu’à présent, je n’ai pas du tout été déçue : je l’ai trouvé génial et dans la continuité du premier livre.

Comment débarrasser la Terre de ses sept milliards d’habitants ? Retirez aux hommes leur humanité… Sortir vivant des quatre premières vagues relevait déjà du miracle. Cassie Sullivan se retrouve maintenant dans un nouveau monde, un monde dans lequel la confiance fondamentale qui reliait les hommes a totalement disparu. Tandis que la 5e Vague engloutit progressivement le paysage, Cassie, Ben et Ringer doivent faire face à la visée ultime des Autres : l’extermination pure et simple de l’espèce humaine. Cassie et ses amis ne savent pas encore jusqu’où les Autres sont prêts à s’abaisser. Les Autres, eux, ne savent pas non plus jusqu’à quelle hauteur l’humanité peut se hisser à l’aube de la bataille finale entre vie et mort, espoir et désespoir, amour et haine.

Lire la suite

La 5e Vague

CHRONIQUE DE MYRTILLE ET LOUVE

Couverture La 5e vague, tome 11ère Vague : Extinction des feux
2e Vague : Déferlante
3e Vague : Pandémie
4e Vague : Silence
La 5e Vague arrive…

Myrtille

J’en aurais entendu parlé de ce livre, dit donc (big up Cassandre et Chloé) ! J’avais très très hâte de le lire, alors je l’ai acheté ; parce qu’en ce moment j’achète beaucoup de livres (contrairement à avant où je n’achetais jamais et où j’allais toujours à la médiathèque – à laquelle, soit dit en passant, je n’ai pas mis les pieds depuis juin). Quoi qu’il en soit, j’étais persuadée que cette lecture serait un coup de cœur, et comme dans l’écrasante majorité des cas où je le pense, ce livre est effectivement un coup de cœur.

« L’isolement, la peur et l’horrible anticipation de l’inéluctable nous rendent complètement fous. »

Je pourrais vous faire un résumé, mais je vais me contenter de vous mettre celui de la quatrième de couverture, qui, je trouve, est vraiment parfait ; car ce que vous ressentez en premier lieu en le lisant – de l’attrait et de la curiosité – reflète vraiment l’effet que vous fait le livre.

À l’aube de la 5e Vague, sur une bretelle d’autoroute désertée, Cassie tente de Leur échapper… Eux, ces êtres qui ressemblent trait pour trait aux humains et qui écument la campagne, exécutant quiconque a le malheur de croiser Leur chemin. Eux, qui ont balayé les dernières poches de résistance et dispersé les quelques rescapés…
Pour Cassie, rester en vie signifie rester seule. Elle se raccroche à cette règle jusqu’à ce qu’elle rencontre Evan Walker. Mystérieux et envoûtant, ce garçon pourrait bien être son seul espoir de sauver son petit frère, voire elle-même. Du moins, si Evan est bien celui qu’il prétend… Mais la jeune fille doit d’abord faire des choix : entre confiance et paranoïa, entre courage et désespoir, entre la vie et la mort. Va-t-elle baisser les bras et accepter son triste sort, ou relever la tête et affronter son destin ? Car ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort.
 –
Les premières pages vous plongent instantanément dans le livre, instaurant le suspens qui vous poursuit tout le long de votre lecture. Elles suscitent la curiosité, et poussent à avancer.

Lire la suite