Hunger Games, L’Embrasement

Lu et chroniqué par Myrtille, (une phrase de Louve) et Slurpy.

image

Myrtille

La saga Hunger Games a pris une place monstrueuse dans ma vie, je lis Hunger Games, je pense Hunger Games, je rêve Hunger Games, je respire Hunger Games.

Katniss et Peeta, vainqueurs des 74emes Hunger Games sont de retour dans leur district 12. Ils emménagent avec leurs familles près de chez Haimytch au Village des Vainqueurs. Les amants maudits du district douze… c’est à peine s’ils s’adressent la parole. Sauf qu’ils sont appelés pour la Tournée de la Victoire et doivent vite reprendre leur comédie. Et ils ont intérêt à bien jouer, au vu des menaces qui pèsent sur eux.

Les nuits de Katniss sont hantées par d’affreux cauchemars. Sa famille, ses amis. Rue. Peeta. Gale. Sa mère. Prim. Les chiens de l’arène, la muette, Marvel, Cato, l’horreur qu’elle a vécu, bref, tout revient. Elle est traumatisée à vie. Malgré tout, elle doit retrouver Peeta et jouer l’amoureuse éperdue. Sans quoi elle et sa famille, et toutes ses connaissances, risquent gros. Le Président Snow a été clair avec elle. Elle a embrasé Panem avec son coup des baies, et elle a tout intérêt à profiter de sa tournée pour calmer les districts et apaiser la foule.

 

La relation Katniss/Peeta est compliquée, Katniss étant un peu perdue tandis que la sincérité de Peeta va droit au cœur. Pourtant, c’est dans ce volet que Katniss se rend compte qu’elle aime Peeta…

Personne ne vient nous déranger. En fin d’après midi, je me retrouve allongée avec la tête sur les genoux de Peeta, à tresser une couronne de fleurs pendant qu’il joue avec mes cheveux., affirmant s’exercer à la technique des noeuds. Au bout d’un moment, ses mains s’immobilisent.
– Quoi ? lui dis-je.
– J’aimerai pouvoir figer ce moment, et qu’il dure toute notre vie, répond-il.
D’habitude, je me sens toujours coupable, minable, quand il m’adresse ce genre de commentaires où transparaît son amour infini pour moi. Mais je suis si bien, tellement détendue et libre de toute préoccupation pour un avenir que je ne connaîtrai jamais, que le mot sort naturellement de ma bouche :
– Oui.

La révolte pointe le bout de son nez, et les anciens vainqueurs/nouveaux tributs n’aident pas à calmer le jeu. Lors de leurs interviews respectifs, ils pointent tous du doigt la décision du Président Snow. En effet, même la population du Capitole n’est pas enchantée à l’idée de voir ses héros, ses ex-vainqueurs qu’ils revoient tous les ans et auxquels ils se sont attachés, s’entre-tuer dans une arène.

J’aimerai glisser un petit mot sur Effie Trinket, qui est l’un de mes personnages préférés.
De prime abord, elle m’a parue carrément folle, tant elle avait l’air heureuse en tirant au sort les tributs qu’elle envoyait à la mort… Et puis j’ai rapidement compris que, comme tous les habitants du Capitole, elle avait en quelque sorte subit un lavage de cerveau (ayant été élevée dans l’idée que les Districts doivent subir une punition et que les Hunger Games sont donc tout à fait normaux). Elle a faillit lâcher une remarque à l’encontre du gouvernement quant aux Jeux de l’Expiation, avant de se reprendre. Pour qu’une personne comme Effie soit prête à lâcher pareil propos, c’est que le changement est en cours…

Finnick a gagné les jeux à 14 ans, il vient du district 4. Il est encore jeune, beau, et, soyons honnête, c’est l’un des rares, puisque la plupart des autres avoisinent la trentaine voir plus. Au départ, il m’est apparu comme il ne peut qu’apparaître : terriblement imbu de lui même. Mais il s’est avéré qu’il est en fait un précieux allié, qui concrétise le dernier conseil d’Haymitch avant leur entrée dans l’arène : “Souvenez-vous qui sont vos ennemis.

C’est cette phrase qui sera décisive pour le tome trois… Car en effet, je ne m’attendais pas du tout à cela (étant suspendue aux lèvres de Katniss, je prends peu d’initiatives par rapport à son avenir, si ce n’est réfléchir un tout petit peu aux questions qu’elle se pose). Quand les rôles s’inversent, lorsque tout bascule, que les théories se révèlent fausses… les rebondissements quoi, *prend l’accent d’Effie* J’adooooooore ! Bref, ce livre comme le premier m’a tenue en halène jusqu’au bout, et je vais vous laisser, car le trois m’attends bien sagement.

Parce que toute révolution commence par une étincelle…

Publicités

Commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s